Faites un placement attractif grâce à la déduction fiscale des primes d’assurance vie

La fin de l’année approche. Aujourd’hui, Léa et Paul ont rendez-vous avec un conseiller en assurance. Le couple a l’habitude d’épargner chaque année à peu près 10% de ses revenus, pour financer les futurs projets de tous les membres de la famille. Leur fille Mathilde est bonne élève et obtiendra sa Maturité dans deux ans. Déjà passionné de cuisine à son jeune âge, leur fils Mathieu s’imagine plutôt suivre la voie de son papa.

Léa et Paul ont entendu les différents avis de leur entourage quant à la meilleure manière de faire fructifier l’argent qu’ils ont épargné et peinent à faire un choix éclairé. Les taux d’intérêt sont historiquement très bas et ils se demandent s’il ne faut pas simplement mettre leurs économies sur un compte bancaire.

Leur conseiller a effectué une estimation de leur retraite et autres prestations des assurances sociales (invalidité par accident et maladie ainsi que décès par accident ou maladie) sur le site de www.prevoyance-plus.ch. Il s’avère qu’ils ne seront couverts à leur retraite qu’à 65% de leur dernier revenu.

Cette situation est exemplaire : la meilleure solution consiste ici à contracter un troisième pilier afin d’assurer sa retraite, placer son épargne et diminuer ses impôts. La loi permet en effet de déduire de son revenu imposable pour un troisième pilier lié (A) la somme de 6’768 CHF en tant que salarié et de 33’840 CHF en tant qu’indépendant. A Genève et Fribourg, on peut même déduire son troisième pilier libre (B).

En conséquence, ils peuvent déduire ensemble pour l’année 13’536 CHF. Le taux d’imposition de leur ménage est d’environ 18%. Cela signifie un gain d’impôt de 18% x 13’536 = 2’436 CHF. En définitive, ce gain en impôt peut être considéré comme un rendement du troisième pilier à hauteur de son taux d’imposition et tout cela sans risque !

De ce fait, Léa et Paul anticipent l’avenir à plus long terme et pensent à l’amortissement de leur hypothèque ainsi qu’à leur retraite. En concluant un troisième pilier sous forme d’assurance vie, ils ont la possibilité de réduire la somme de leurs impôts en choisissant un amortissement indirect de leur hypothèque de deuxième rang. Ils déduisent ainsi un maximum de charges du financement de leur maison.

De plus, en investissant tout en gardant pour objectif l’optimisation de leur retraite, ils ont l’opportunité de placer leur épargne et de faire travailler leur argent. Le conseiller leur propose des placements correspondant à leur profil d’investisseur, en lesquels ils peuvent avoir confiance.

C’est décidé, le couple n’attend pas davantage et conclut un troisième pilier avant la fin de l’année, pour bénéficier des déductions et faire prospérer ses économies.

Contactez-nous vous aussi pour bénéficier d’une analyse gratuite de votre situation de prévoyance : il est encore temps d’épargner des impôts pour 2018 !

Calculez vos rentes sociales et participez au grand concours….
Contactez nous pour plus d’informations